Recherches Scientifiques

recherches scientifique bouton 01Laboratoire d’investigation Bio-Psychophysique des Champs Informationnels

 Les caractéristiques du laboratoire

 Historique et nature des activités

Publication HEGEL 2013 et 2014

 

 


 

 Laboratoire d’Investigation Bio-Psychophysique des Champs Informationnels (LIBPCI)

Coordonné administrativement et logistiquement par le département Recherche & Développement de l’entreprise, un programme de recherches spécifiques est maintenant associé aux technologies de pointe qui sont développées et soutenues par PhysioQuanta.

A cette fin, l’entreprise possède un dispositif original et unique : le ‘’Laboratoire d’Investigation Bio-Psychophysique des Champs Informationnels’’ (LIBPCI)

Cette structure dispose :

1/ d’une direction scientifique indépendante, en la personne d’un universitaire, intervenant comme coordinateur et conseiller-expert,  le but étant de garantir des travaux non-partisans , fondés sur une méthodologie rigoureuse et une architecture conceptuelle cohérente

2/ d’une direction administrative et logistique intégrée à l’entreprise

3/ de collaborateur-experts en expérimentation, méthodologie et tests techniques

4/ d’une base documentaire en croissance continuelle, intégrant les travaux spécifiques du laboratoire et les synthèses de recherches issues de la communauté scientifique internationale

5/ d’une base d’outils d’évaluation et de mesures variées et avant-gardistes

Seuls les faits authentiques et les résultats avérés font force de loi. Un outil "marche ou ne marche pas" : il convient donc d’établir les faits objectifs d’efficacité, si possible en les quantifiant ; de collecter statistiquement les résultats de l’usage bio-physique de ces outils, en rassemblant une base de données en constante évolution.

Mais l’aspect novateur des technologies mobilisées impose également de structurer des modèles conceptuels nouveaux permettant de mieux comprendre les interactions entre l’organisme vivant et les outils quantiques. Ceux-ci, non-invasifs, reposant sur des niveaux d’énergie ultra-faibles, mais bioactifs, exigent une compréhension moins mécaniste du fonctionnement des systèmes vivants : l’information y joue un rôle prépondérant et la biophysique en donne le soubassement préférentiel.


Les caractéristiques du laboratoire

LIBPCI est donc un laboratoire délocalisé, organisé en réseaux reliant des chercheurs motivés par une même passion : les applications technologiques novatrices liées à la santé de l'homme total et de son environnement.

Autour de cette problématique commune, et sur la base d'une méthodologie clinique et expérimentale rigoureuse, il rassemble des spécialistes , collaborateurs-chercheurs, issus de disciplines diverses.

Le présent document a pour but de développer clairement les paramètres qui justifient l'appellation du laboratoire.

Laboratoire délocalisé , il l'est doublement :

- dans l'espace d'abord, car il n'a pas de centre fixé, quoique relié à Physioquanta au plan logistique : axe à gestion scientifique autonome, mais apparié au département « Recherche & développement » de l'entreprise.

Pour ce faire, la direction scientifique est assurée par un universitaire , qui garde son indépendance et garantit la liberté des recherches. La direction technique et administrative revient au responsable du département Recherche & Développement de Physioquanta.

Le laboratoire dispose d'un matériel mobile, à géomètrie variable selon le thème de recherche en cours, matériel restant la propriété de Physioquanta, qui le finance et l'assure.

- dans son esprit ensuite, car il ne reconnaît pas les scissions académiques habituelles : praticiens de la santé, médecins, universitaires, acupuncteurs, naturopathes, ostéopathes, développeurs, etc. s'y retrouvent sur un pied d'égalité, avec pour seul souci l'avancement de la connaissance, la validation des techniques et la diffusion d'outils efficaces et innovants.

microscope


Historique et nature des activités

Née de la rencontre de deux universitaires en psychobiologie (M. Martin et D. Courty) avec un praticien chevronné, chercheur et passionné de « physiomique » (J.L. Garillon, pionnier en "médecine quantique" ) cette structure de recherche organise son activité en partie autour de tests d'appareils destinés à la santé, de conception de nouveaux systèmes et de travaux plus théoriques destinés à mieux comprendre les interactions entre les champs informationnels de l'organisme vivant et les champs externes, qu'ils soient de nature électromagnétique, photonique, sonore/vibratoire, scalaire ou torsionnelle.

Le lien entre l'ajustement conceptuel et l'activité d'évaluation des techniques demande à être explicité. Grâce au concours des nouvelles technologies, est apparue toute une nouvelle génération d'appareils à usage de santé. Issue d'une culture scientifique mutante et d'avancées conceptuelles considérables, aussi bien en physique qu'en électronique, leur fonctionnement inhabituel désarme la pensée biologique classique. Encore très liée à la mécanique moléculaire, celle-ci s'adapte difficilement au nouveau paradigme qui fonde leur fonctionnement : l'aspect informationnel y domine, la physique - en particulier quantique - s'en mêle et bien peu de personnes parviennent à entrer dans la jungle des équations. De plus, un langage approximatif accompagne la vulgarisation commerciale de ces nouvelles méthodes où se mélangent de véritables escroqueries et d'authentiques percées expérimentales et factuelles.

Pour clarifier les choses, nous donnerons ici une première classification des outils, exclusion déjà faite des systèmes trop douteux

- 1ère catégorie : les analyseurs biophysiques d'évaluation et de régulation de l'homéostasie neuro-physique (c'est-à-dire liée à l'équilibre des champs électromagnétiques du système nerveux central ).

L'exemple-type est le Physioscan, mais des techniques comme celle du Brain-tuner de l'électronicien Bob Beck ou le Neurophone de P. Flanagan peuvent aussi prendre place dans cette catégorie.

- 2ème catégorie : les analyseurs et les correcteurs de l'homéostasie tissulaire ou liée aux organes internes via les dermatomes, les somatotopies et les méridiens d'acupuncture.

Les générateurs photoniques à laser froid ou à Led, tel MILTA et MILTALED appartiennent à cette catégorie, quoique leur champ d'action soit plus large. Les générateurs d'infrarouges lointains, type lampe TDP également. L'AMSAT, les appareils d'électroacupuncture de Voll, l'ACUVISION, etc. s'y placent naturellement. La spectrophotomètrie raman-laser aussi. Ajoutons éventuellement les appareils à décharge à haute fréquence dans les tubes à gaz rares, type Skilling .

Le MILTALED intègre cependant une technologie informationnelle unique au monde, issue des recherches de certains membres associés au laboratoire : la technologie CIS3 (dite des "Champs Informationnels à Signature Spectrale Spécifique") qui reste pour l'instant de l'ordre du secret industriel.

Nous sommes en effet parvenus à identifier les caractéristiques spectrales des substances actives biologiquement et des tissus vivants, à les numériser et à les transmettre par voie photonique au champ corporel. Signal biocompatible ultrafaible au plan électromagnétique, son impact est d'ordre informationnel exclusivement, pourtant testé en clinique comme très actif ; les propriétés non-linéaires et cohérentes des tissus biologiques y sont évidemment impliquées. Ces informations agissent en renforçant les processus de la santé globale et aucunement par une quelconque action thérapeutique ; nous insistons sur ce point crucial .

- 3éme catégorie : les analyseurs-correcteurs des micro-champs soniques :recherches vibratoires

Issus des technologies de mesure et de manipulation du son, il s'agit de systèmes destinés à ré-informer les champs corporels à l 'aide de vibrations mécaniques et aériennes, en faisant appel à certaines fenêtres très précises (biologiquement compatibles) dans la gamme des infrasons aux ultrasons et en passant par la tranche audible 18 Hz - 20000Hz, les accords des gammes musicales et les résonances harmoniques.

Beaucoup reste à construire dans ce domaine...

- 4éme catégorie : les analyseurs et les générateurs de champ électromagnétique non-photonique :

La liste en serait trop longue à donner où prennent place tous les systémes classiques EEG, EKG, magnétoencéphalographie SQUID, scanner, résonance magnétique nucléaire, radiographie X, etc. mais également de l'électrothérapie classique aux TENS et zappers, en passant par les ondes radio , les systèmes Lakhovsky et autres générateurs type Rife . Ainsi que ceux que nous développerons.

- 5éme catégorie : les analyseurs et les générateurs de champ de torsion :

Issus d'une physique soviétique restée longtemps ignorée de par son évolution autonome, coupée du reste de la communauté scientifique par le "rideau de fer", ces systèmes restent pour l'instant d'évaluation malaisée, non à cause d'une absence de documentation scientifique, mais de par leur langue russe de publication. L'origine se situe dans les travaux de l'astrophysicien Nikolaï A. Kozyrev. Disons qu'ils résultent d'une compréhension nouvelle de la structure du "Vide physique" et que les champs évoqués sont de nature non-électromagnétique. Nous en donnerons une description détaillée et critique dans un futur document. Citons toutefois les générateurs statiques de champ de torsion droit d'Anatoliv Pavlenko (spinor) et son instrument de détection l'IGA-1 (cf. Pavlenko, A. Computer, TV and Health, Kiev, Osnova, 2003).

Les objectifs de LIBPCI ont donc trait à l'évaluation scientifique rigoureuse des technologies liées à l'usage de ces analyseurs/correcteurs, au seul usage du maintien de la santé et à la promotion du bien-être, à la mise en ordre sémantique et conceptuelle des cadres descriptifs et théoriques, à l'analyse critique de la bibliographie des travaux associés, à la production originale de textes de référence et enfin à l'innovation technique.

 


Publication HEGEL 2013 et 2014

Publications à télécharger ci-dessous :

De l'homme biochimique à l'homme informationnel

Comité éditorial 2013

Vers une médecine de l'information

Comité éditorial 2014

Vous êtes ici : Home PHYSIOQUANTA Recherches Scientifiques